Le musée de la Pierre à Fusil

Un musée unique en France d’une page oubliée de notre histoire…

Créé en 1962 par Jean Emy, ce musée retrace l’épopée du petit éclat de silex qui, du XVIème siècle jusqu’au début du XXème siècle, permettait de produire l’étincelle, mettant le feu à la poudre, et provoquait la propulsion du projectile.

Le grand centre mondial de la fabrication de ces pierres à fusil fut, autour de Luçay, la région de Valençay, Selles sur Cher et Saint-Aignan.

Pendant les guerres napoléoniennes, plus de 100 millions de pierres à fusil y étaient fabriquées chaque année. Aujourd’hui, on en retrouve un peu partout dans le monde, notamment sur des champs de bataille aussi célèbres qu’Austerlitz ou Wagram…

Ce musée municipal fait appel aux toutes dernières innovations de la muséographie. On y remarque, entre autres, l’étonnante reconstitution d’un “crot”, c’est-à-dire d’un puits d’extraction de rognons de silex.

Le visiteur découvrira également trois aspects majeurs de l’histoire économique de Luçay : les Forges et la fonderie, les carrières de calcaire et enfin les champignonnières.

Depuis quelque temps, le musée a investi un nouvel espace “de la forêt à l’atelier”, où sont présentés dans leur contexte les métiers du bois, du bûcheron avec ses outils manuels ; le scieur de long, qui va débiter le bois nécessaire aux ateliers, sans oublier les fendeurs qui débitent et dégrossissent les douvelles pour le tonnelier, celui qui extrait l’écorce de chêne ou de châtaigniers.

On peut aussi y découvrir un atelier reconstitué avec une variété d’outils parfois oubliés.

 

Visite (durée : 1h30) sur rendez-vous au 02 54 40 43 31 (Mairie)

TARIFS
Adultes 2.50 €
Enfants- de 8 ans gratuit
Enfants de 8 à 12 ans 1.50 €
Groupe (+ 10 pers.) 2 €